Reconversion professionnelle : du Ring à l'hypnose. Avec Dany Dan Debeix

Pierre David lors de sa finale de boxe française en 2014, face au futur champion du monde Ludovic Nassibou.

Deux fois battu en 2014 et en 2015, lors de finales des championnats de France de boxe française par Ludovic Nassibou (devenu en octobre 2015 champion du monde de la spécialité), Pierre David avait envie de prendre du recul par rapport à la compétition.

Portrait. Pierre David, du ring de boxe au cabinet d'hypnose

Vice-champion de France de boxe française (savate) à deux reprises, l'Isséen Pierre David, âgé de 27 ans, a mis sa carrière sportive entre parenthèses. Il souhaite désormais se concentrer sur sa reconversion.


Ce n’est pas facile pour moi de décrocher du sport, car il fait partie de mon quotidien. Je prends toujours les gants et je fais de la muscu au moins une fois par semaine, à Riaillé, avec mon entraîneur Thierry Bocquel. Le but est d’amener les jeunes au plus haut niveau, en leur servant de sparring-partner et de conseiller, explique le champion.

Il ne ferme cependant pas la porte à un retour dans le monde de la boxe.

 

Peut-être que je reprendrai la compétition plus tard, avec par exemple les championnats de France d’assaut (*). Je m’y suis inscrit, pour être compétitif dans un an ou deux. Je ne peux pas poursuivre pleinement les études et le sport en même temps. J’ai privilégié mon avenir professionnel.

 

Ses projets de reconversion professionnels sont plutôt surprenants, puisqu’il quitte le ring pour un cabinet d’hypnose !

Pierre David exhibe son trophée de vice-champion de France de boxe française.

APPRENDRE À SE CONNAÎTRE SOI-MÊME

Mon but, c’est d’accompagner les gens, grâce à l’hypnose. Je veux aider la personne à exploiter ses talents cachés, à se découvrir. Pour moi, la connaissance de soi devrait être enseignée à l’école dès le plus jeune âge. Savoir gérer ses émotions est la base de tout. C’est lors d’un entretien avec un responsable du sport de haut niveau que Pierre David a eu le déclic. Il m’a expliqué que j’étais fait pour aller vers les jeunes. Il me semblait plus judicieux d’avoir un job dans lequel je suis épanoui, plutôt que de gagner beaucoup d’argent sans être bien.

Aujourd’hui, Pierre David, titulaire d’un Bac +5, accompagne des jeunes de niveau 3e en situation de décrochage scolaire, avec des comportements déviants.

On n’a pas le droit de dire à un élève qu’il est nul. Il se peut que le système d’apprentissage ne lui soit pas adapté. Mais ce jeune a des capacités, il ne trouve pas forcément ses aspirations dans ce que propose l’Éducation nationale aujourd’hui. Certaines personnes sont prédisposées à des activités avec un contact physique, aux sensations du corps. Je fais de l’aide à la personne parce que je n’ai pas l’impression de forcer. Je n’ai pas la notion de travail, ni du temps de travail, car j’aime ce que je fais.

Hypnose reconversion

DANY DAN DEBEIX COMME MENTOR

Pierre a rencontré Daniel Debeix, ou Dany Dan Debeix (69 ans), lors d’une conférence à Châteaubriant en 2010. Il est connu dans la France entière, sous le nom de Dany Dan l’hypnotiseur ! (**)

Je ne croyais pas à l’hypnose, se souvient Pierre. Je suis monté sur scène pour une expérience au cours de laquelle je me suis brûlé la main avec une poignée de porte froide, mais ma main était toute rouge ! C’est à ce moment que je me suis dit qu’il y avait quelque chose à exploiter.

Pierre le retrouve en 2015, en tant que participant à des cours prodigués par Dany Dan Debeix. « J’y ai appris que l’être humain peut pratiquer l’auto-guérison, avec des capacités qu’il ignore. »

Pierre assiste désormais les hypnotiseurs formés à l’école de Dany Dan Debeix. « Je suis devenu intermédiaire entre les formateurs et les élèves. » Un cabinet d’hypnose a d’ailleurs ouvert ses portes en novembre dernier à Vertou.

(*) L’assaut se juge à l’aide d’une double notation et tient compte de la maîtrise technique, du style démontré par les boxeurs, et de la précision des touches. Toute puissance est exclue.

(**) Avec 40 années d’expérience comme hypnothérapeute et psychologue clinicien, Dany Dan Debeix a fondé de l’École centrale d’hypnose (ECH).

Gilles Peuzé

Article relayé sur http://www.leclaireurdechateaubriant.fr



 Suivez nous