Arrêter de bégayer avec l'hypnose

IL EST TOUT À FAIT POSSIBLE DE SOIGNER LE BEGAIEMENT AVEC L’HYPNOTHERAPIE.

Le bégaiement est un type de trouble de la parole qui interrompt le flux normal de la parole. En d’autres termes, ceux qui bégaient savent exactement ce qu’ils veulent dire, mais il peut être difficile pour eux d’avoir un contrôle total sur chacun des mots. Cela peut entrainer des difficultés de communication et conduire à détériorer son estime de soi.


Alors qu’il est plus fréquent chez les enfants, il tend parfois à se résoudre naturellement, mais dans certains cas, il peut perdurer jusqu’à l’âge adulte. Fait intéressant, le bégaiement peut aussi commencer à l’âge adulte. Comme le bégaiement est souvent exacerbé par le stress et l’anxiété, l’hypnothérapie est un outil très utile et peut être utilisée en parallèle à d’autres traitements.


Continuez votre lecture pour en apprendre davantage sur le bégaiement chez les enfants, le bégaiement chez les adultes, quels traitements sont disponibles et comment l’hypnothérapie peut être en mesure de vous aider.


Sur cette page :

 

QU’EST-CE QUE LE BÉGAIEMENT ?

Il y a beaucoup de troubles de la parole qui rendent la communication difficile, et le bégaiement est certainement le plus commun. Le bégaiement se caractérise généralement par la répétition de la première partie d’un mot (comme « b-b-b-bousculer ») ou par le fait de soutenir longuement la syllabe d’un mot (comme « bouuuuuusculer »). Cependant, le type de balbutiement peut varier d’une personne à l’autre.

 

Les personnes qui bégaient peuvent ajouter des mots comme « hum » dans leurs discours si elles anticipent dans leurs têtes les mots suivants. A ce trouble s’ajoutent parfois des tics comme des hochements rapides de la tête ou des tics sur le visage.


Ce que l’on peut remarquer, c’est que les symptômes ont tendance à s’accentuer avec le stress, la pression ou la fatigue. Par exemple, au cours d’une situation vécue comme anxiogène (comme un discours), le bégaiement peut augmenter. C’est la réponse physique d’une émotion gérée par l’inconscient qui peut être abordée avec l’hypnose.


Fait intéressant, de nombreuses personnes qui bégaient ne montrent aucun symptôme lorsqu’ils chantent, qu’ils se parlent à eux même ou qu’ils parlent à l’unisson avec quelqu’un d’autre. On peut l’expliquer par une diminution du stress dans ces situations ou la personne est moins focalisée sur son trouble et sur elle-même.

QUELLES SONT LES CAUSES DU BÉGAIEMENT ?

Les causes du bégaiement sont complexes et variées. Les experts estiment qu’il y a une combinaison de facteurs en jeu, y compris :

 

  • La génétique : la recherche montre que 60% de ceux ayant un bégaiement ont un membre de leur famille qui bégaie aussi.
  • Autres difficultés d’élocution : ceux qui ont connu d’autres difficultés d’élocution peuvent être plus enclins à développer un bégaiement.
  • Débit de parole rapide : si quelqu’un parle naturellement rapidement, il peut rencontrer plus de problèmes d’élocution.
  • Les différences dans le cerveau : des études ont démontré que certaines zones du cerveau ne s’activaient que pour les personnes présentant ce trouble.


Selon plusieurs études, le bégaiement est quatre fois plus courant chez les hommes que chez les femmes.

LE BÉGAIEMENT CHEZ LES ENFANTS

Trouble du langage chez les enfants

 

Entre l’âge de de 2 à 5 ans, le fait de bégayer est courant, car ce sont les années où nous apprenons à parler. Il est donc tout à fait normal de rencontrer quelques bosses sur ce chemin qu’est l’apprentissage.

Si le bégaiement est fréquent et semble empirer, il peut être utile de vérifier les symptômes avec un médecin. Si votre enfant atteint l’âge scolaire avec ses balbutiements, cela peut le conduire à développer des sentiments d’anxiété et peut même conduire à l’intimidation des autres enfants.

Si cela se produit, il est fortement recommandé d’en parler à l’enseignant pour qu’il puisse intervenir, car un enfant victime de moqueries se sentira gêné et toujours plus anxieux ce qui n’arrangera pas son bégaiement, bien au contraire.

Si votre enfant bégaie, essayez les techniques suivantes pour lui donner confiance :

  • Parlez-lui de manière détendue et amusante, et ne lui demandez pas de parler « correctement » tout le temps (défocaliser son attention).
  • Évitez les corrections et les critiques, car elles rendront votre enfant encore plus conscient de son trouble.
  • Essayez de ne pas trop poser de questions, les enfants ont tendance à parler plus librement lorsqu’ils expriment leurs propres idées.
  • Ne demandez pas votre enfant de lire à haute voix ou de faire un discours s’ils se sentent stressés
  • Gardez la maison aussi calme que possible, une atmosphère détendue favorise un état d’esprit détendu.
  • Lui parler lentement et clairement, cela les aidera à imiter votre style de parole.
  • Faites-lui comprendre que vous l’acceptez comme il est. Cela le rendra beaucoup plus détendu et il sera moins susceptible de développer des états anxieux.

 

Répéter sans cesse à votre enfant que ce comportement est mauvais peut le conduire à garder son problème avec lui jusqu’à l’âge adulte. Pour cette raison, la chose la plus importante que vous pouvez faire, c’est de rester bienveillant, attentif et accepter la façon dont il s’exprime.

LE BÉGAIEMENT CHEZ LES ADULTES

bégaiement chez l'adulte

 

Le bégaiement à l’âge adulte contribue presque toujours à une baisse de confiance en soi, et toujours plus de stress.

En ce qui concerne le bégaiement à l’âge adulte, les raisons sont diverses :

-Traumatisme neurologique

Considéré comme l’une des causes les plus fréquentes de bégaiement chez les adultes, le traumatisme neurologique (cerveau) comprend l’accident vasculaire cérébral, le traumatisme crânien, la maladie d’Alzheimer et la maladie de Parkinson. Comme cette cause de bégaiement est physique, l’intervention médicale et le recours à un orthophoniste sont généralement nécessaires.


-Réaction aux médicaments

Dans certains cas, un bégaiement peut se produire en raison d’une réaction médicamenteuse. Certains médicaments prescrits peuvent conduire à des changements dans le discours. Si cela se produit alors que vous êtes sous traitement, parlez-en à votre médecin.


-Stress et angoisse

Plus connu sous le nom de bégaiement psychogène, il s’agit d’un évènement ou d’une série d’évènements vécus comme stressants et qui a pu entrainer le bégaiement. On peut citer une séparation, un deuil, un accident ou tout autre type de traumatisme. Dans de nombreux cas, cette forme de bégaiement se corrige une fois que le stress et l’anxiété se dissipent. L’Hypnothérapie peut grandement bénéficier à cette forme particulière du bégaiement, car elle peut vous aider à surmonter le stress et l’anxiété associée.


-Re-apparition d’un bégaiement de l’enfance

Comme nous l’avons déjà mentionné, le bégaiement chez les enfants est relativement fréquent. Dans certains cas, un enfant peut grandir sans ses balbutiements, mais ils peuvent réapparaitre à l’âge adulte. Un enfant apprend à éviter certains mots ou certaines situations où il serait amené à bégayer. Pour un œil extérieur, l’enfant semble avoir dépassé son trouble, mais en réalité, ces méthodes trouvent leurs limites tôt ou tard et le bégaiement finit par refaire surface.

LE BÉGAIMENT AU TRAVAIL

Le travail est un lieu de sociabilisassions et donc, de communication. C’est la raison pour laquelle certains peuvent ne pas s’y sentir à l’aise. Il peut être utile de discuter avec votre employeur des aménagements possibles.

Exemples d’ajustements possibles :

  • Accorder plus de temps pour les activités orales (entretiens, présentations, etc.).
  • Plus d’accent sur le travail écrit.
  • Donner suffisamment de temps pour préparer une réunion et se sentir plus à l’aise
  • Négocier des arrangements alternatifs aux appels téléphoniques si elles présentent un problème.

TRAITEMENT DU BÉGAIEMENT

Si vous êtes inquiet au sujet de votre élocution, il est important d’aller voir son médecin. Il sera en mesure d’effectuer des tests physiques et auditifs pour déterminer toutes les causes physiques. Une fois une cause établie, votre médecin sera en mesure de vous parler des options de traitements possibles.


La forme la plus courante de traitement est l’orthophoniste. C’est un expert dans les troubles de la parole, tels que le bégaiement. Il évaluera au mieux vos difficultés, par exemple, la maitrise ou d’articulation. Il vous proposer ensuite un traitement qui impliquera probablement des exercices vocaux.


Les exercices dépendent de la nature du bégaiement. De nombreux thérapeutes vont chercher à contrôler et améliorer votre aisance. Cela vous apprendra à parler lentement et délibérément. Au fil du temps, vous devriez être en mesure de construire un modèle de langue plus naturelle.

Pour beaucoup, lutter contre les problèmes de stress, l’anxiété ou l’estime de soi sera également nécessaire. Cela peut être abordé de plusieurs manières, y compris par l’Hypnothérapie.

L’HYPNOTHÉRAPIE POUR LE BÉGAIEMENT

séance d'hypnose

Du fait qu’un grand nombre de déclencheurs sont de nature psychologique, l’Hypnothérapie se révèle être un outil incroyablement utile dans le traitement du bégaiement.

 

L’anxiété

Beaucoup de gens prennent conscience de leur bégaiement, ce entraine rapidement un état de stress et d’anxiété, car ils croient que bégayer est mauvais et ils en ont honte. Cette croyance provient de ce que vous avez entendu ici et là étant enfant. Ce comportement appris peut s’inscrire dans vos muscles (ce que l’on appelle la mémoire musculaire) et empirer le bégaiement.


L’hypnose réduit considérablement l’anxiété et anesthésie ces sentiments de honte. Lorsque les inquiétudes sont levées, la diction devient tout de suite beaucoup plus fluide.

 

Faible estime de soi

Un effet secondaire fréquent du bégaiement est la faible estime de soi. Cela peut se produire en raison des moqueries durant l’enfance par exemple. L’hypnothérapie peut aider à changer les modes de pensée négatifs en d’autres, beaucoup plus positifs. Rapidement, vous reprenez confiance en vous.

 

Évènements passés

Si votre bégaiement est relié à un évènement stressant dans votre passé, l’hypnose sera en mesure de vous aider. Un travail de régression permet de remonter aux origines du trouble et de corriger les symptômes associés.

 

Stress

Beaucoup de gens observent une augmentation des symptômes lorsqu’ils sont stressés. L’hypnose est extrêmement efficace pour traiter le stress, c’est même sa principale vocation. Votre Hypnothérapeute va vous emmener dans un état de profonde relaxation de sorte que votre inconscient soit ouvert à la suggestion. À ce stade, votre Hypnothérapeute va suggérer la relaxation comme une réponse à la situation stressante. Ceci, combiné avec des techniques d’auto-hypnose et de relaxation peut aider à réduire le stress et votre bégaiement.


Déclencheurs externes
Pour certaines personnes, leur bégaiement est déclenché par quelque chose. Ce peut être une situation, un milieu ou même une personne. Si tel est le cas pour vous, l’hypnose est en mesure de vous aider à gérer plus efficacement vos réactions face à ces déclencheurs. Par exemple, au lieu de vous sentir anxieux face à une situation bien particulière, vous vous sentirez beaucoup plus confiant et détendu. Cela facilitera votre élocution.

 

L’hypnose est une méthode non intrusive qui soigne les maux par les mots, c’est la voie royale au changement, surtout pour tous ceux qui souhaitent éviter la voie médicamenteuse.

 

La durée du travail en hypnose pour le bégaiement variera d’un patient à l’autre, mais la première séance vous permettra d’en estimer le nombre avec votre praticien. Si vous avez des questions à ce sujet ou si vous souhaitez prendre rendez-vous, n’hésitez pas à discuter directement avec les praticiens que nous conseillons sur notre plateforme.

Le déroulement d'une séance « Détendez-vous ! »

35 minutes à 1h30

Présentation

Vous apprenez à connaitre votre praticien, tout comme lui apprend à vous connaître. N’hésitez pas à lui faire part de vos appréhensions s’il y en a, il sera disposé à répondre à toutes vos questions. Le praticien considère ce que vous êtes en tant que personne dans son ensemble, et pas uniquement la problématique que vous amenez : vous êtes bien plus que votre problème et cette notion est importante pour que le changement soit durable et efficace.

Vos objectifs

Lors de cette deuxième partie, vous et votre praticien évoquerez les objectifs fixés. Il s’agit ici d’en savoir plus sur les raisons de cette séance, et les buts à atteindre pour que vous vous sentiez mieux.

Explication du travail à faire

Maintenant, le praticien à une idée de la manière dont le travail va s’effectuer. Il va vous expliquer le déroulement de la séance et vous guider. Sentez-vous libre d’exprimer ce que vous ressentez et ce dont vous avez besoin pour vous sentir au mieux pendant la séance.

La séance

« Dormez, je le veux ! » Cette formule légendaire est désormais réservée au music-hall… Pratiquée par un praticien, l’hypnose est déclenchée de manière très progressive. Vous êtes libre de parler et de répondre si vous en avez envie ou de répondre intérieurement aux questions et aux phrases qui sont dites. Tout ce que vous aurez besoin de savoir, c'est qu'a partir de maintenant le changement est en marche.

Le réveil

Même si l’état d’hypnose est loin d’être un état de sommeil, nous parlons de « réveil », une façon de revenir à la surface pour profiter des changements qui se sont effectués. Cette dernière étape est souvent l'occasion d’échanger avec son praticien sur la manière dont s'est déroulée la séance.

Présentation Vos objectifs Explication du travail à faire La séance Le réveil