Traiter l'hypocondrie avec l'hypnose

IL EST TOUT À FAIT POSSIBLE DE TRAITER L’HYPOCONDRIE AVEC L’HYPNOSE.

Un hypocondriaque peut consulter un médecin, encore et encore, étant assuré qu’il n’a rien et que tout va bien, sans être convaincu pour autant. Pour l’hypocondriaque, un avis médical, même délivré par un expert, ne constituera pas un moyen de se débarrasser de sa peur définitivement.

 

Sur cette page :

 

QU’EST-CE QU’UN HYPOCONDRIAQUE ?

Un hypocondriaque est quelqu’un qui est convaincu qu’il ou elle souffre d’une maladie physique, en dépit qu’elle ne montre objectivement pas de symptômes significatifs liés à la maladie. Parfois, l’hypocondriaque peut se convaincre qu’il ou elle souffre d’une maladie particulière telle que le cancer ou le sida (souvent, immédiatement après qu’il ou elle se soit longuement renseignée sur cette maladie, chose à laquelle l’hypocondriaque peut porter un intérêt démesuré à faire).

POURQUOI DEVIENT-ON HYPOCONDRIAQUE ? LES CAUSES DE L’HYPOCONDRIE.

L’Hypocondrie peut être grave pour beaucoup de personnes. Mais toutes les causes ne sont pas entièrement connues.

L’une des principales causes de l’hypocondrie est le trouble panique (le trouble panique est un trouble anxieux caractérisé par des attaques de panique récurrentes et sévères). L’hypocondrie est causée par une hypersensibilité à la façon dont une personne se sent, et souvent associée à des attaques de panique sévères qui imitent les maladies, ce qui amène la personne à penser que quelque chose ne va pas. Un trouble d’anxiété généralisée peut également provoquer ces types de problèmes.

D’AUTRES CAUSES POSSIBLES DE L'HYPOCONDRIE :

-Témoin ou victime d’abus
Être témoin ou victime de violence physique et sexuelle, en particulier étant enfant, peut se traduire par un sentiment accru de vulnérabilité physique et mener une personne à soupçonner des problèmes de santé graves quand ils ne sont pas présents. Un abus peut aussi conduire une personne à développer un fort sentiment d’insécurité, ce qui l’amène parfois à adopter un comportement de recherche permanente d’attention et de soins compensatoire.


-Syndrome Internet : « cybercondrie », la peur au bout du clavier
« Grâce » à l’Internet, devenir hypocondriaque est beaucoup plus facile. La disponibilité des informations en lien avec la santé sur le Web a certainement aidé d’innombrables personnes à prendre des décisions éclairées sur leur santé et leur traitement médical, mais il peut être désastreux pour les personnes qui sont susceptibles de s’inquiéter. En quelques clics de souris, on peut trouver des mines d’informations, des listes de symptômes sans fin et surtout des témoignages parfois très inquiétants de patient qui ne savent bien souvent pas de quoi ils souffrent. Tout ceci contribue largement à développer un sentiment d’insécurité très puissant pour l’hypocondriaque.

 

Ce phénomène qu’on appelle cybercondrie, n’est pas à prendre à la légère, car il se développe à mesure que les nouvelles technologies deviennent de plus en plus accessibles.

 

-Une maladie grave de la petite enfance
Une maladie grave durant l’enfance au cours de laquelle l’individu a eu de bonnes raisons de craindre pour sa propre santé et a fait l’objet d’une grande attention de son entourage, peut conduire une personne à l’âge adulte que toute anomalie, même insignifiante, pourrait avoir des conséquences graves. Inconsciemment, il cherchera la même attention qu’ils ont reçu étant plus jeune au travers d’un proche ou d’un médecin.

 

-Les maladies ou décès de membres de la famille ou de proches 

Un ami ou un proche gravement malade peut créer un environnement, pour un enfant en particulier, où l’amour et l’attention sont directement liés à la maladie. Voyant cela, l’enfant peut supposer qu’il doit être malade pour mériter de l’amour et de l’attention. Cette croyance perdure à l’âge adulte de manière inconsciente. Quand un membre de la famille ou un ami proche meurt, le choc et la douleur liée à la mort peuvent facilement déclencher la peur et des préoccupations obsessionnelles sur leur santé personnelle.


-Difficulté à exprimer des émotions
Certaines personnes qui ont des difficultés à exprimer leurs émotions, parfois en raison de leur éducation, peuvent constater que la seule façon de se connecter émotionnellement avec les autres est de provoquer de la préoccupation à leur égard, notamment au travers de problèmes de santé potentiels. Une personne qui agit de cette manière peut même ne pas se rendre compte qu’elle applique ce stratagème qui fait qu’elle se sente mieux si leur entourage s’inquiète.

 

-Une figure parentale hypocondriaque ou surprotectrice
Les comportements appris d’un hypocondriaque sont une cause importante de l’hypocondrie. Des comportements appris à une personne pendant l’enfance sont susceptibles de persister à l’âge adulte en aidant à former leurs croyances. Un enfant en lien avec un hypocondriaque est susceptible de croire qu’il est sain de constamment remettre en question sa santé et que l’une des caractéristiques principales du monde qui les entoure est que c’est en endroit très dangereux et insalubre. Un parent trop protecteur ayant le souci maniaque de la santé de son enfant pourrait amener l’idée qu’il est vital de constamment se soucier de sa santé et d’être très réceptifs au moindre problème de santé, aussi mineur soit-il.

LES SYMPTÔMES DE L’HYPOCONDRIE

Malheureusement, bien que les maladies des hypocondriaques soient souvent entièrement imaginaires, l’impact de ces « maladies » imaginaires sur leur vie peut être bien réel. Par exemple, lorsque les personnes souffrant d’hypochondrie se plaignent de fatigue, ils peuvent commencer par développer des symptômes appuyant cette théorie.

D’innombrables expériences ont démontré l’influence que l’esprit exerce sur le corps.

Si l’esprit d’un hypocondriaque décide que le corps est faible ou, même, près de la mort, le corps suivra. L’imaginaire peut conduire à des conditions très réelles, comme la dépression, la prise de poids, une anémie ou un système immunitaire affaibli.


L’hypocondriaque n’a pas « choisi » de devenir obsédé à l’idée de tomber malade, pas plus que l’agoraphobe aura choisir d’avoir peur des espaces ouverts ou de la foule.

 

Les symptômes de l’hypocondrie varient considérablement d’une personne à personne. Quelques exemples d’obsessions fréquemment observés chez l’hypocondriaque sont :

 

  • Penser qu’un mal de tête est le signe d’une tumeur au cerveau
  • Croire que la toux doit être un signe de cancer du poumon
  • Supposer qu’une douleur thoracique mineure est une crise cardiaque
  • Penser qu’une plaie mineure est le signe du SIDA

Quelques exemples courants de compulsions vus dans chez les hypocondriaques :

  • Visites chez le médecin, plusieurs fois en une journée
  • Multipliez les examens médicaux, souvent pour la même maladie présumée
  • Recherche minutieuse sur son corps de « signes » pouvant attester d’une anomalie
  • Éviter à tout prix des objets ou des situations pouvant exposer à des maladies
  • Recherches obsessionnelles sur internet de ce qui pourrait résulter d’une combinaison des symptômes présumés

COMMENT GUÉRIR DE L’HYPOCONDRIE AVEC L'HYPNOTHÉRAPIE ?

Heureusement, il existe une technique puissante qui peut aider : l’hypnose. Oublier l’hypocondrie avec l’hypnose est un remède très efficace.

L’hypnose est une méthode de communication ultra-efficace qu’un thérapeute qualifié peut utiliser pour "parler" à vos habitudes obsessionnelles. Vous allez apprendre à isoler les modes de pensée destructeurs (par exemple, «Je vais tomber malade") et re-conditionner votre esprit pour remplacer les modèles destructeurs avec des schémas plus constructifs (par exemple: «Je ne suis pas dans une douleur réelle, donc je ne suis pas malade »).

Les quatre objectifs de l’hypnose pour traiter l’hypocondrie :

  • Identifier la raison de votre hypocondrie
  • Remplacer les pensées catastrophiques avec des suggestions positives
  • Reprogrammer la façon dont vous visualisez votre santé et votre bien-être
  • Enseigner l’auto hypnose pour vous aider au quotidien à gérer les situations de stress

 

L’hypnose est une méthode qui va directement allez à la source de votre problème, votre esprit inconscient. C’est bien là qu’il va falloir agir, car consciemment, vous pouvez comprendre que vous n’êtes as malade, mais c’est plus fort que vous.

 

Par exemple, en utilisant l’hypnose, vous pourrez peut-être découvrir que votre peur de tomber malade remonte à votre mère, qui était obsédée par les germes l’entourant. Votre inconscient a pris note de son comportement et a développé une peur irrationnelle de tomber malade.

Peu importe ce qui cause votre problème, l’hypnose pour l’hypocondrie est conçue pour re-former votre inconscient, de sorte qu’il comprenne la différence entre les préoccupations générales au sujet de votre santé et votre bien-être, et cette peur irrationnelle qui a pris le contrôle de votre vie.

Dans l’exemple avec votre mère, l’hypnose enseignerait à votre inconscient que votre mère se comportait de manière irrationnelle, et que son comportement ne doit pas être modélisé. Elle avait probablement raison de tenir les microbes à distance, mais la façon dont elle le faisait était probablement excessive.

 

Une fois que votre inconscient apprend à séparer les préoccupations médicales légitimes de celles imaginées, votre hypocondrie pourra être limitée, voire neutralisée. Surmonter l’hypocondrie avec l’hypnose aide à remplacer les pensées négatives inconscientes qui conduisent au stress et à l’anxiété par des pensées et des sentiments inconscients plus agréables et positives.


Surmonter l’hypocondrie avec l’hypnose va vous libérer de l’énorme fardeau de l’inquiétude et du stress associé à vos symptômes, qui disparaissent généralement très rapidement.

 

 

La durée du travail en hypnose pour traiter l’hypocondrie variera d’un patient à l’autre, mais quelques séances suffiront pour venir à bout de ce trouble. Si vous avez des questions à ce sujet ou si vous souhaitez prendre rendez-vous, n’hésitez pas à discuter directement avec les praticiens que nous conseillons sur notre plateforme.

 

L’Hypnose thérapeutique est reconnue comme un moyen efficace de traiter divers problèmes, et de plus en plus de professionnels de la médecine recommandent cette technique.

Le déroulement d'une séance « Détendez-vous ! »

35 minutes à 1h30

Présentation

Vous apprenez à connaitre votre praticien, tout comme lui apprend à vous connaître. N’hésitez pas à lui faire part de vos appréhensions s’il y en a, il sera disposé à répondre à toutes vos questions. Le praticien considère ce que vous êtes en tant que personne dans son ensemble, et pas uniquement la problématique que vous amenez : vous êtes bien plus que votre problème et cette notion est importante pour que le changement soit durable et efficace.

Vos objectifs

Lors de cette deuxième partie, vous et votre praticien évoquerez les objectifs fixés. Il s’agit ici d’en savoir plus sur les raisons de cette séance, et les buts à atteindre pour que vous vous sentiez mieux.

Explication du travail à faire

Maintenant, le praticien à une idée de la manière dont le travail va s’effectuer. Il va vous expliquer le déroulement de la séance et vous guider. Sentez-vous libre d’exprimer ce que vous ressentez et ce dont vous avez besoin pour vous sentir au mieux pendant la séance.

La séance

« Dormez, je le veux ! » Cette formule légendaire est désormais réservée au music-hall… Pratiquée par un praticien, l’hypnose est déclenchée de manière très progressive. Vous êtes libre de parler et de répondre si vous en avez envie ou de répondre intérieurement aux questions et aux phrases qui sont dites. Tout ce que vous aurez besoin de savoir, c'est qu'a partir de maintenant le changement est en marche.

Le réveil

Même si l’état d’hypnose est loin d’être un état de sommeil, nous parlons de « réveil », une façon de revenir à la surface pour profiter des changements qui se sont effectués. Cette dernière étape est souvent l'occasion d’échanger avec son praticien sur la manière dont s'est déroulée la séance.

Présentation Vos objectifs Explication du travail à faire La séance Le réveil