Hypnose et cancer : rendre le quotidien des enfants malades moins difficile

L'humain au centre du service oncopédiatrique du CHU d'Amiens
L'humain au centre du service oncopédiatrique du CHU d'Amiens

Les cancers de l'enfant sont différents de ceux des adultes. Les plus courants sont les leucémies, les lymphomes et les tumeurs. Grâce aux progrès thérapeutiques, le taux de survie à 5 ans atteint 82 % chez les enfants. Un résultat lié aux progrès de la médecine mais aussi au facteur humain. 

Le cancer de l'enfant est un fléau encore méconnu. Pourtant, 2 500 cas sont diagnostiqués chaque année en France. La moitié d'entre eux sont des enfants de moins de 5 ans. Le cancer est la deuxième cause de mortalité chez l'enfant et chez l'adolescent. Le 15 février de chaque année depuis 2002, une Journée internationale lui est dédiée.

Au service oncopédiatrique du CHU d'Amiens, les équipes font leur maximum pour rendre le quotidien des enfants malades moins difficile. Piqûres, pansements, ponctions lombaires, miélogramme... Des passages obligés pour les enfants qui souffrent du cancer. Pour ces épreuves douloureuses et effrayantes, les petits patients sont accompagnés par leurs parents, le personnel soignant ainsi que des intervenants extérieurs.

 

Hypnose, jeux et rires

Jules, 5 ans, doit subir une ponction lombaire. Pas question de lui mentir : le petit garçon sait ce que ça implique. Mais grâce à l'hypno-analgésie, une technique inspirée de l'hypnose, il peut s'évader pendant le prélèvement... Cette pratique non médicamenteuse vise à améliorer le confort du patient.

Florine a tout juste 6 ans. Elle vient dans ce service de cancérologie pour enfant depuis le mois d'octobre une semaine sur deux. Une semaine durant laquelle la petite fille est branchée à un appareil. Un moment difficile qu'elle surmonte avec sa maman… grâce aux jeux.

 

Depuis plusieurs années, Dr Micky intervient également auprès de Florine et des autres enfants. Sa mission, égayer le quotidien difficile des enfants hospitalisés dans 10 unités du CHU. Des enfants atteints de toutes pathologies plus ou moins graves. Dr Micky estaccompagné par son complice Pipo, joueur de flûte traversière afin d'ajouter de l'émotion aux interventions clownesques. Leurs interventions servent également à venir en aide aux soins prodigués aux enfants plus récalcitrants.

 

Article relayé sur France 3 région.

Articles intéréssants Des articles qui pourraient vous intéresser :