Le SAMU se met à l’hypnose à Lyon

SAMU de Lyon -LyonMag
SAMU de Lyon -LyonMag

Depuis deux ans, le personnel du SAMU de Lyon est formé pour hypnotiser les patients qui souffrent ou sont anxieux.

Pour le professeur Pierre-Yves Gueugniaud, chef de service du SAMU, l’hypnose peut avoir sa place dans "beaucoup de situations". Evidemment, cette hypnose a différents niveaux de prise en charge, selon le contexte et les besoins. Dans l’urgence, le patient est anxieux, souffrant, et dans 70% des cas, il présente une douleur. Le professeur estime alors que cela peut être "complémentaire" à la prise en charge habituelle.

Des patients réceptifs

Si certains patients sont réfractaires au premier abord, dans l’urgence ils acceptent souvent d’être hypnotisés, car cela permet d’améliorer leur confort. Dans ce cadre, ils sont "encore plus réceptifs", selon le professeur. L’hypnose médicale fonctionne 2 fois sur 3, et marche particulièrement bien sur les enfants.

Sur la population globale, 10% y est très sensible, 10% ne l’est pas du tout, et les 80% restants sont potentiellement hypnotisables. L’objectif principal est de calmer les patients, mais permet surtout de remplacer – voire compléter- la prise de médicaments. Ainsi, pendant une manipulation douloureuse, l’hypnose médicale peut remplacer la morphine, ou permettre de diminuer la dose "par deux ou trois", précise Pierre-Yves Gueugniaud.

Inscription

« C’est un travail d’équipe »

Seuls 30 agents du SAMU lyonnais sur 220 sont formés, soit moins de 15% d’entre eux. La formation est cependant obligatoire, et est possible grâce à des instituts spécialisés où des soignants instruisent d’autres soignants (médecins, infirmiers, …). Tout le monde ne peut pas être formé en même temps, d’autant que cela représente un coût à la fois "de temps, de personnel et d’argent". Cette nouvelle technique permet toutefois aux équipes d’être dans une "dynamique positive". En effet, les assistants de régulation médicale sont aussi formés, donc dès un premier appel au 15, le patient sera calmé par de l’ "hypnose conversationnelle".

Article relayé par Stéphanie LE BAIL pour LyonMag.com

Articles intéréssants Des articles qui pourraient vous intéresser :  

 Revenir à la liste des actualités