[PRESSE CANADA] Témoignage d'un accouchement sous hypnose

Préparation à l'accouchement
Préparation à l'accouchement

L’accouchement est une expérience extraordinaire, mais qui comporte aussi son lot de risques. Certaines mères optent pour la péridurale, d’autres préfèrent un accouchement complètement naturel. Pour une jeune femme de Rivière-du-Loup, ce fut l’hypnose.

Si la chose est objet de fascination pour plusieurs, elle a aidé Marie-Christine Drisdell à accoucher en minimisant les douleurs. «Je me disais: ça peut juste aider. Donc même si ce n’est pas l’idéal à 100%, bien ce n’est pas grave, ça va aider. Alors je suis partie avec cette idée-là et la base, c’est d’y croire», affirme Mme Drisdell.

 

C’est à ce moment qu’elle a rencontré Manon Lebel, hypnothérapeute, qui a décidé de changer de carrière récemment. Fascinée depuis longtemps par l’hypnose, elle a supporté la mère avant et pendant l’accouchement, notamment au moyen de 4 séances d’hypnose au préalable.

 

«Il y a 4 ans, j’ai eu un diagnostic de maladie grave et j’ai dû repenser mes priorités. Ce qui fait que j’ai décidé d’aller suivre mon cours d’hypnothérapie, affirme Mme Lebel. Ici, au Bas-Saint-Laurent, sous toutes réserves, je crois être la première qui utilise l’approche et j'en suis très fière».

 

Pour le père de l'enfant, Joseph Wadjiri, il considère l'approche de Mme Lebel très sécurisante. «C’est vraiment très réconfortant. Ça m’a beaucoup rassuré. Surtout la présence de Manon, qui lui parlait. Tout s’est passé vraiment très bien. Même les infirmières et le médecin étaient impressionnés!»

 

Mais est-ce que ça motive le couple à mettre au monde un deuxième enfant? Mme Drisdell ne peut s'empêcher d'éclater de rire. «Sur le coup, pas plus! Mais c’est sûr que j’ai eu un bel accouchement donc ça aide pour avoir envie encore».

 

Quant à la petite fille du couple, elle est pétante de santé.

 

Jérôme Lévesque-Boucher | TVA Nouvelles

facebook