Rupture, oublier son ex

Pourquoi est-ce si difficile de passer à autre chose lors d’une rupture ? Plusieurs raisons sont possibles. Parmi ces raisons, nous retrouvons.


-        Une relation avec un manque voire une absence de communication. Le sentiment amoureux est présent entre les deux personnes mais la communication étant mauvaise, les conflits ne sont pas réglés. Les personnes n’expriment pas leur frustration, les gardent pour elle et la ressassent sans cesse. L’accumulation de frustrations peut générer des rancunes, de la colère, de nouvelles frustrations… Cette accumulation finit par être trop importante et le couple n’est alors plus solide, les failles apparaissent jusqu’à devenir trop importantes. La douleur dans cette rupture provient le plus souvent de l’amour qui est toujours présent mais l'incapacité de pouvoir construire une relation saine ensemble. La relation n’est alors plus possible malgré l’amour ressenti. Les thérapies de couple peuvent être une solution pour certains couples qui souhaitent tous les deux apprendre à mieux communiquer et se retrouver.

 

-        Le sentiment amoureux n’est plus présent pour l’une des personnes. Le sentiment de rejet et/ou d’abandon se fait ressentir de la part du partenaire. La sensation de perdre quelqu’un, de perdre les souvenirs que l’on a partagé ensemble.

 

-        Le sentiment amoureux n’est plus présent des deux côtés mais un attachement mutuel s’est installé et auquel on a du mal à se défaire. Les habitudes du quotidien prises ensemble, l’habitude de cette présence chaque jour. Une forme d’impuissance peut être ressentie. On peut également retrouver sous-jacent, la peur d'être seul(e) ou bien encore une forme de mélancolie qui se développe. La thérapie de couple peut aussi apporter une aide pour éventuellement ranimer la flamme, si les deux partenaires sont sur la même longueur d’onde.

 

-        L'attachement affectif dû au lien avec les enfants. La rupture est souvent plus complexe, on ne peut pas éviter la personne si on le souhaite. Les enfants sont un lien mutuel qui ne s’efface pas lors de la rupture et avec lequel il faut apprendre à composer. Un sentiment d’échec, de culpabilité, de colère peut être ressenti par certains, faute de ne pas avoir réussi à maintenir une famille soudée par exemple. La douleur de la rupture peut s’additionner avec les émotions reliées aux enfants, à la préoccupation de leur bien-être suite à la rupture.

 

-         Les couples fusionnels. La douleur de la rupture dépend de l'intensité de la relation : dans un couple fusionnel, la personne n'existe plus sans l'autre. Un sentiment de vide, de ne pas être pleinement vivant sans l’autre. On remarque également que dans un certain nombre de couples fusionnels, et peu importe la durée, que le couple ait duré quelques mois ou bien plusieurs années, l'un des deux peut après la rupture adopté un comportement harceleur : il fait alors tout pour forcer l'autre à ce que la relation ne se termine pas.

Ce type de relation peut toucher des mécanismes existentiels profonds, qui peuvent toucher la confiance en soi, l’estime de soi, l’amour de soi. La question de qui je suis sans l’autre est à redéfinir. Les personnes ont du mal à vivre pour eux-mêmes, par eux-mêmes. Une forme de dépendance vis-à-vis de l'autre s’est créée. Certaines personnes ressentent alors une douleur semblable à un arrachement, comme si on leur arrachait quelque chose qui faisait partie d'eux-mêmes.

 

Accepter de ne pas tout contrôler

Aucun couple est complètement protégé, sans risque de rupture. Un des conjoints peut rencontrer quelqu’un, avoir un coup de cœur. Un couple a plus de chance de bien fonctionner lorsque les partenaires sont conscients et acceptent que leur histoire peut se terminer si chacun n’y met pas un peu de sien pour entretenir la relation, les liens… et accepter que l’on ne maîtrise pas tout.

 

Le temps dans une rupture

En général, le temps est un facteur clé pour avancer et tourner la page. Ce temps est variable en fonction de chacun, de l’intensité de la relation/des émotions, des mécanismes profonds que cela vient toucher…

 

Au bout d’un certain temps, lorsque la rupture n’est pas acceptée, que la page est difficile à tourner, certaines personnes vont alors tomber dans la dépression, dans un mal-être, dans un repli sur soi-même. Des troubles de l’humeur ou des difficultés dans la gestion des émotions peuvent apparaître. La personne peut tenter d’enfouir sa douleur mais certains signes visibles comme un manque d’envie, d'intérêt, de concentration, des ruminations… peuvent mettre en évidence le fait que l’acceptation de la rupture ne soit pas réellement effectuée.

Dans certains cas même, il peut y avoir un épisode psychotique. L’accompagnement d’un psychiatre devient alors indispensable.

En quoi l’hypnose peut accompagner lors d’une rupture, pour oublier son ex ?

L'hypnose peut aider à soulager, à apaiser les émotions débordantes, pour peu à peu accepter la fin de la relation et faire le travail pour tourner la page. Un travail sur les mécanismes plus profonds peut s’avérer utile : apprendre à vivre pour soi, à vivre seul(e), à se découvrir, à s’apprécier soi-même…

 

 

C’est avec plaisir d’échanger si vous avez la moindre question. Retrouvez toutes les informations sur l'hypnose ainsi que mes coordonnées ici.

 

Bien à vous,

Laurie Le Borgès

Hypnose Paris 10