Surmonter un déni de grossesse avec l'hypnose

IL EST TOUT À FAIT POSSIBLE DE FAIRE FACE AU DENI DE GROSSESSE AVEC L’HYPNOSE.

Sur cette page :

 

QU’EST-CE QUE LE DÉNI DE GROSSESSE ?

Le déni de grossesse est encore assez peu connu, bien que certaines histoires aient faits la une des médias ces dernières années un peu partout dans le monde. Il s’agit d’un état de grossesse qui passe inaperçue, car la femme enceinte, ne présentant aucun des symptômes habituels, et n’a pas conscience de l’être. D’ailleurs, il ne serait pas surprenant de voir le terme « déni » céder sa place, car il suppose que la femme sait qu’elle est enceinte mais qu’elle le refuse. Pourtant depuis un certain temps, nous savons que les femmes ayant une expérience de déni de grossesse n’ont absolument pas conscience qu’elles le sont.

 

L’inconscient à une particularité qui peut expliquer le déni de grossesse : lorsqu’il est convaincu d’une chose, comme par exemple l’effet supposé d’un médicament, il va tout mettre en œuvre pour convaincre son binôme, l’esprit conscient. Et puisque le corps réagit physiquement à nos pensées, il va produire les symptômes et donc les effets imitant celui du vrai médicament allant jusqu’à la guérison complète du patient. C’est le mécanisme que l’on retrouve dans l’effet placébo.

 

La partie inconsciente d’une femme enceinte peut donc occulter tous les symptômes de la grossesse s’il est convaincu qu’elle n’est pas enceinte (absence de règles, ventre normal, aucune sensation particulière qui pourrait faire penser aux mouvements d’un bébé) Le cerveau fait en sorte que rien ne dévoile ce secret. Et la femme elle-même n’y voit rien. Tout comme les traumatismes qui en seront la conséquence, c’est bien dans l’inconscient qu’il faut aller chercher.

LES CAUSES DU DÉNI DE GROSSESSE

Il n’a jamais été établie de profil concernant les femmes ayant vécu un déni de grossesse. Il touche toutes les couches de la société, et tous les âges. Contrairement à beaucoup d’idées reçues, le déni de grossesse n’est pas la panache d’adolescences « retardées » et certaines ont connu une ou plusieurs grossesses tout à fait normales avant de vivre cette expérience.

 

Il est extrêmement difficile d’énoncer des généralités tant les raisons d’un déni de grossesse sont propre à chaque personne. Cependant, certains facteurs qui conduisent au déni de grossesse se retrouvent et se recoupent. En voici quelques exemples :

 

  • La femme pense qu’elle est stérile
  • Des grossesses qui se sont suivies dans un laps de temps très court
  • Un bébé qui n’est pas désiré
  • Une grossesse qui est la conséquence d’un abus sexuel
  • Une grossesse issue d’une relation extraconjugale
  • Le souhait d'une grossesse non médicalisée

 

Pour certaines de ces raisons, il est probable qu’une femme réussit de manière inconsciente à convaincre leur corps qu’elle n’est pas enceinte.

LES SYMPTÔMES DU DÉNI DE GROSSESSE

La particularité du déni de grossesse est qu’il ne rend visible quasiment aucun des symptômes de la femme enceinte. Elle continue à avoir ses règles comme d’habitude, et ne présente pas de forme particulière sur son ventre. Il est à noter que certaines femmes prennent cependant du poids sans pour autant pouvoir l’expliquer. L’absence de symptômes est telle que l’entourage même de la femme concernée ne s‘aperçoit de rien.

 

On peut distinguer deux types de déni de grossesse :

  • Le déni partiel : la femme reconnait sa grossesse avant d’accoucher
  • Le déni absolu : La femme prend conscience d’être enceinte à l’accouchement. Il est impressionnant de voir des femmes se rendre aux services d’urgence d’un hôpital pour une colite néphrétique, et se voir diagnostiquer un état de grossesse avancée.

LES CONSÉQUENCES D’UN DÉNI DE GROSSESSE

Les blessures d’ordre psychologiques sont terribles et très difficiles à panser. Les femmes sont prises de panique et désorientées sans même savoir comment réagir face à cet évènement qui va bouleverser leur vie. C’est un véritable traumatisme qui fait naturellement jaillir un sentiment de culpabilité « comment j’ai pu ne pas voir que j’étais enceinte ». Dans le cas du déni absolu, la femme se rend compte qu’elle est enceinte au moment même où elle accouche ce qui peut leur faire croire à une fausse couche ou à un bébé mort-né.

 

Il est cependant très important de préciser que, bien qu’accoucher de manière si surprenante peut être vécu comme un évènement choquant, beaucoup de femmes sont ravies de cette grossesse.

L’HYPNOTHÉRAPIE POUR SURMONTER UN DÉNI DE GROSSESSE

séance d'hypnose et hypnothérapie

 

Le travail en hypnose sera identique à celui pour apprendre un gérer un traumatisme, à surmonter une difficulté. Vous apprendrez à déculpabiliser, à reprendre confiance en vous et à vous fixer de nouveaux objectifs pour vivre plus sereinement. L'hypnose vous aide à accepter sans oublier, à vous détacher d’un certain passé pour vous remettre en mouvement vers l’avenir.

 

L’objectif ici est de laisser la nature rependre ses droits. Ainsi, une fois votre esprit libéré, votre instinct maternel rependra naturellement le dessus.

 

L’avantage d’une thérapie avec l’hypnose, c’est qu’elle s’adapte à tout le monde, rien n’est imposé et chacun avance à son propre rythme. Vous n’aurez aucun effort à faire sinon celui de vous détendre et de vous laisser guider. Prenez un maximum d’informations sur votre thérapeute afin de vous sentir en confiance pour vous aider à franchir le pas, mais ne vous privez surtout pas d’une formidable occasion de changer.

 

L’Hypnose thérapeutique est reconnue comme un moyen efficace et puissant pour accompagner le changement, et de plus en plus de professionnels de la médecine recommandent cette technique.

 

Si vous avez des questions à ce sujet ou si vous souhaitez prendre rendez-vous, n’hésitez pas à discuter directement avec les praticiens que nous conseillons sur notre plateforme.

Le déroulement d'une séance « Détendez-vous ! »

35 minutes à 1h30

Présentation

Vous apprenez à connaitre votre praticien, tout comme lui apprend à vous connaître. N’hésitez pas à lui faire part de vos appréhensions s’il y en a, il sera disposé à répondre à toutes vos questions. Le praticien considère ce que vous êtes en tant que personne dans son ensemble, et pas uniquement la problématique que vous amenez : vous êtes bien plus que votre problème et cette notion est importante pour que le changement soit durable et efficace.

Vos objectifs

Lors de cette deuxième partie, vous et votre praticien évoquerez les objectifs fixés. Il s’agit ici d’en savoir plus sur les raisons de cette séance, et les buts à atteindre pour que vous vous sentiez mieux.

Explication du travail à faire

Maintenant, le praticien à une idée de la manière dont le travail va s’effectuer. Il va vous expliquer le déroulement de la séance et vous guider. Sentez-vous libre d’exprimer ce que vous ressentez et ce dont vous avez besoin pour vous sentir au mieux pendant la séance.

La séance

« Dormez, je le veux ! » Cette formule légendaire est désormais réservée au music-hall… Pratiquée par un praticien, l’hypnose est déclenchée de manière très progressive. Vous êtes libre de parler et de répondre si vous en avez envie ou de répondre intérieurement aux questions et aux phrases qui sont dites. Tout ce que vous aurez besoin de savoir, c'est qu'a partir de maintenant le changement est en marche.

Le réveil

Même si l’état d’hypnose est loin d’être un état de sommeil, nous parlons de « réveil », une façon de revenir à la surface pour profiter des changements qui se sont effectués. Cette dernière étape est souvent l'occasion d’échanger avec son praticien sur la manière dont s'est déroulée la séance.

Présentation Vos objectifs Explication du travail à faire La séance Le réveil