Traiter l'hématophobie avec l'hypnose

IL EST TOUT À FAIT POSSIBLE DE TRAITER L’HEMATOPHOBIE AVEC L’HYPNOSE.

L’hématophobie (ou hémophobie) est la peur irrationnelle du sang. Il semblerait que cette peur soit la 3ème la plus fréquente suivi de la peur du vide et des animaux.

 

Sur cette page :

 

QU’EST-CE QUE L’HÉMATOPHOBIE ?

La peur irrationnelle du sang provoque une réaction phobique à la simple vue du sang, le sien ou bien celui des autres. Cela fonctionne également à la vue du sang au travers des images de sa télé. Pire encore, les symptômes peuvent se déclencher par la simple imagination d’une goutte de sang. Le sang peut leur rappeler leur propre vulnérabilité face aux blessures et de l’éventualité de la mort.

 

La phobie du sang est connue sous plusieurs noms et orthographes différents : hemophobie, haemophobie, hemaphobie et hematophobie étant les plus courant.


Il y a souvent une confusion entre l’hématophobie et la peur des aiguilles (la trypanophobie), mais ce sont deux phobies différentes qui peuvent toutefois avoir un lien.

LES CAUSES

Les causes réelles de cette phobie se trouvent presque toujours dans le passé de la personne.


À un certain moment dans le passé, l’esprit inconscient a lié la pensée ou la vue du sang, un danger. Cela a causé un sentiment d’anxiété qui est devenu une réponse automatique à la vue du sang. Très souvent, cela a eu lieu dans l’enfance ou dans l’adolescence, bien que dans certains cas, il peut se passer plus tard dans la vie.

 

Comme indiqué plus haut, il peut exister un lien entre d’autres phobies et la phobie du sang. La peur des aiguilles et l’hemathophobie sont parfois combinées chez certains individus. Certains hémathophobes sont également connues pour présenter une phobie du dentiste et des médecins.


En général, la phobie du sang est déclenchée par une peur du domaine médicale, car elle est souvent liée au sang et aux injections ou aux blessures, voire la mort.

 

  • Les images de la télévision et du cinéma peuvent également contribuer à cette crainte. La culture d’Halloween, les films sanglants gores, les histoires de meurtres de serial killer … sont également reconnus comme pouvant provoquer cette phobie.
  • Les saignements sont souvent un signe ou une indication qu’il y a quelque chose qui ne va pas. Par conséquent, l’hypochondrie où la nosophobie est également liée à l’hématophobie. L’Hypocondrie et la nosophobie sont toutes deux caractérisées par une peur de tomber malade où
  • de développer des maladies spécifiques comme le cancer, le diabète, etc.
  • La peur des microbes ou mysophobie peut également déclencher l’hématophobie puisque l’individu a peur des « germes » dans le sang.
  • La peur du sang peut également être liée à la peur de la mort ou Thanatophobie.
  • Comme pour d’autres phobies extrêmes, la peur du sang peut être provoquée par une expérience négative ou traumatique de l’enfance en lien avec du sang.

LES SYMPTÔMES DE L’HEMATHOPHOBIE

L’hématophobie peut entrainer un malaise vagal, voire des évanouissements. À l’inverse d’autres phobies elle ne donne pas envie de fuir, mais se traduit par des troubles physiologiques. Elle est souvent liée à la peur du milieu hospitalier.

 

Les principaux symptômes sont : anxiété, nausées, augmentation du rythme cardiaque, sueur, tremblements à la vue du sang. Elle est suivie par une chute soudaine de la pression artérielle et la fréquence cardiaque qui conduit l’individu à parfois à s’évanouir. L’évanouissement se produit parce que le cerveau ne reçoit pas l’approvisionnement en sang adéquat.

 

Peur du sang et hypnose

Chaque personne a sa zone de vulnérabilité qui s’exprime en période de stress et d'anxiété


Les victimes d’hématophobie craignent non seulement de voir leur propre sang ou celui des autres, mais dans certains cas ils peuvent même avoir une crise d’angoisse en voyant le sang des animaux.

 

Pour être sûr de ne jamais être confronté à la vue du sang, le sujet va mettre en place une multitude de stratagèmes : éviter les objets tranchants, les films violents, les reportages dans les milieux hospitaliers bref, c’est ce que l’on appelle la stratégie d’évitement et c’est la réaction la plus fréquente. Alors c’est vrai, cette méthode est efficace, du moins sur le court terme, car le sujet en est conscient : cela ne règle absolument pas le problème de fond. Sur le coup lorsque cette situation semble évitée, cela procure un sentiment de soulagement, mais tout cela ne fait que retarder l’échéance de la prochaine mise en confrontation.

L’HYPNOSE : UN TRAITEMENT EFFICACE POUR LA PHOBIE DU SANG

séance d'hypnsoe

 

L’hypnose va agir immédiatement sur la boucle phobique, puisqu’à la base, c’est notre cerveau qui a créé cette phobie. Les résultats sont très rapides, et peuvent souvent être atteints dès les premières séances.

 

Par un travail de régression, l’hypnose va remonter aux origines de cette phobie. Ensuite, il faudra neutraliser la fausse croyance qu’a intégrée votre subconscient en faisant un lien entre sang et angoisse. A la place, l’individu pourra rester calme en toute circonstance liées au sang. Attention, le praticien sait aussi qu’il ne faut pas neutraliser toute réaction face au sang, car certaines situations peuvent être synonymes de danger.

 

La phobie ne peut pas être traitée directement, mais en contrôlant les symptômes, elle peut contrôler leur action. Une fois que le patient se rend compte qu’il peut réellement contrôler ce qui se passe, cela lui donne un énorme regain de confiance en soi. La boucle phobique se brise et l’angoisse ne fait que diminuer pour disparaitre totalement.

 

La durée du travail en hypnose pour traiter une peur irrationnelle du sang variera d’un patient à l’autre, mais quelques séances suffiront pour venir à bout de ce trouble. Si vous avez des questions à ce sujet ou si vous souhaitez prendre rendez-vous, n’hésitez pas à discuter directement avec les praticiens que nous conseillons sur notre plateforme.

 

L’Hypnose thérapeutique est reconnue comme un moyen efficace de traiter divers problèmes, et de plus en plus de professionnels de la médecine recommandent cette technique.

Le déroulement d'une séance « Détendez-vous ! »

35 minutes à 1h30

Présentation

Vous apprenez à connaitre votre praticien, tout comme lui apprend à vous connaître. N’hésitez pas à lui faire part de vos appréhensions s’il y en a, il sera disposé à répondre à toutes vos questions. Le praticien considère ce que vous êtes en tant que personne dans son ensemble, et pas uniquement la problématique que vous amenez : vous êtes bien plus que votre problème et cette notion est importante pour que le changement soit durable et efficace.

Vos objectifs

Lors de cette deuxième partie, vous et votre praticien évoquerez les objectifs fixés. Il s’agit ici d’en savoir plus sur les raisons de cette séance, et les buts à atteindre pour que vous vous sentiez mieux.

Explication du travail à faire

Maintenant, le praticien à une idée de la manière dont le travail va s’effectuer. Il va vous expliquer le déroulement de la séance et vous guider. Sentez-vous libre d’exprimer ce que vous ressentez et ce dont vous avez besoin pour vous sentir au mieux pendant la séance.

La séance

« Dormez, je le veux ! » Cette formule légendaire est désormais réservée au music-hall… Pratiquée par un praticien, l’hypnose est déclenchée de manière très progressive. Vous êtes libre de parler et de répondre si vous en avez envie ou de répondre intérieurement aux questions et aux phrases qui sont dites. Tout ce que vous aurez besoin de savoir, c'est qu'a partir de maintenant le changement est en marche.

Le réveil

Même si l’état d’hypnose est loin d’être un état de sommeil, nous parlons de « réveil », une façon de revenir à la surface pour profiter des changements qui se sont effectués. Cette dernière étape est souvent l'occasion d’échanger avec son praticien sur la manière dont s'est déroulée la séance.

Présentation Vos objectifs Explication du travail à faire La séance Le réveil