Traiter la procrastination avec l'hypnose

IL EST TOUT À FAIT POSSIBLE DE TRAITER LA PROCRASTINATION AVEC L’HYPNOSE.

On estime qu’un cinquième des adultes et la moitié de tous les élèves sont des procrastinateurs. Mais ces comportements ont des impacts négatifs comme de forts sentiments d’inquiétude et de culpabilité. Pour les victimes, la procrastination s’apparente comme un modèle de comportement autodestructeur marqué par des avantages à court terme, mais des conséquences désastreuses à long terme.

 

Il y a un bien un rapport avec la manière dont nos responsabilités quotidiennes peuvent nous submerger. Au milieu de toutes les choses importantes que nous savons que nous devons faire, nous nous convainquons en quelque sorte qu’aucune de ces choses ne doit être faites dans l’immédiat. En d’autres termes, nous décidons que la paix et la détente à court terme sont plus intéressantes.


Donc, nous préférons prendre une autre pause, lire un blog, regarder une émission de télévision ou juste décompresser et nous détendre. Et la vie redevient un long fleuve tranquille ... pour quelque temps encore ….


Mais soudain le délai inévitable est arrivé.

 

Sur cette page :

 

QU’EST-CE QUE LA PROCRASTINATION ?

Toujours remettre au lendemain ce que l’on a à faire d’important, que ce soit dans sa vie personnelle ou professionnelle. Ce comportement est considéré comme bénin et souvent stigmatisé, car associé à de la paresse, un manque de volonté ou une mauvaise gestion du temps et pourtant il empêche bien souvent d’atteindre ses objectifs et de réaliser ses rêves.

 

La procrastination apparait souvent d’abord dans le cadre des études, lorsqu’on apprend à gérer son temps pour être efficace et productif. La procrastination atteint tout le monde sans exception.

 

On associe souvent, à tort, la procrastination avec la paresse. Un manque d’énergie et un manque d’intérêt sont pourtant loin d’être les causes.

LES CAUSES DE LA PROCRASTINATION

Voici 7 causes communes et éprouvées de la procrastination :

1. La peur du résultat

Parfois, nous avons peur, en nous disant que nous allons échouer. Parfois même, nous avons inconsciemment peur de réussir et de tous les changements que pourraient occasionnés le succès. C’est assez étonnant, mais cette cause est très fréquente parmi les procrastinateurs. D’autres fois encore, nous avons peur du rejet des autres ou tout simplement peur de passer pour un fou avec tel ou tel projet. Alors, on ne se lance pas.

2. L’impuissance face à la complexité

Nous regardons et estimons la tâche à accompli, puis nous nous sentons incapables de le faire. Cela peut également nous renvoyer à quelque chose de similaire que nous n’avons pas réussi à faire plus jeune. Il se peut aussi que nos compétences actuelles semblent insuffisantes pour mener à bien cette tâche. Dans tous les cas, tout cela semble trop complexe.

3. La rébellion et la paresse

Il s’agit ici de se donner un sentiment de contrôle. « Oui, je dois faire quelque chose, mais c’est à moi de décider à quel moment je vais le faire » . Même si tout semble indiquer qu’il faut le faire maintenant, nous voulons décider et avoir le dernier mot sur les éléments extérieurs (qu’ils soient matériels, mais souvent humains).


La rébellion est une question de contrôle. Nous affirmons notre volonté en choisissant quand, ou s’il faut bien faire cette tâche.

4. Manque de motivation

« Je n’ai pas vraiment envie de faire ma déclaration d’impôt ». C’est assez simple, lorsqu’on ne voit pas d’intérêt dans l’immédiat, on ne donne pas la priorité à la tâche.

5. Manque de concentration et fatigue

Parfois, il devient trop difficile de se lancer dans l’accomplissement d’une action, tant les distractions sont partout autour de nous : internet, télévision, téléphone portable. Puis on se lance par exemple dans une recherche sur internet ou un jeu sur son téléphone … Et une fois que l’on a commencé cette tâche beaucoup plus intéressante, pourquoi s’arrêter en si « bon » chemin ?

6. Ne pas savoir par où, ou comment commencer

Souvent, la visualisation de la tâche à accomplir apparait comme un énorme bloc, sans prise, un bâtiment sans porte. Vous avez beau tourner tout autour, vous ne voyez définitivement pas la manière dont vous allez pouvoir aborder la chose. Comment faire ? Par où commencer ? Ces questions vous envahissent et vous stressent. La tâche à accomplir


Ou peut-être la tâche se dessine juste en face de vous comme un gros bloc, comme un bâtiment sans portes. Vous marchez autour de son périmètre et vous ne voyez pas immédiatement la meilleure façon de vous y prendre. Comment faire ? Par où commencer ? La tâche devient donc une source de stress… qu’il devient préférable de ne pas s’imposer.

7. Perfectionnisme

Cette idée voudrait qu’on ne se lance pas dans une tâche parce que nous avons une idée très précise du résultat et du niveau de perfection que nous devrions atteindre. Seulement le savoir-faire actuel ne permet d’atteindre un si haut niveau d’exigence. Pourtant, si l’on réfléchit quelques instants, notre niveau de compétence ne va pas croitre par miracle, à moins de pratiquer et de faire des erreurs. Car c’est justement en faisant des erreurs qu’on se donne l’opportunité de les corriger. Et pour cela, il faut essayer.

 

Donc, en réalité, ne pas appliquer cette idée à l’heure actuelle est le seul vrai moyen de ne pas réussir.


Un travail imparfait devient impensable à présenter, et comme toute personne victime du perfectionnisme, toute activité souffrira toujours d’imperfections. Le perfectionniste entre dans un cercle vicieux dans lequel il a tendance à aggraver les difficultés et les obstacles. Il se décourage à s’investir dans ce qui apparait à ses yeux un problème incontournable.

 

L’effort ne fait pas peur au procrastinateur, mais il peut employer une énergie considérable pour fuir ses responsabilités. Il peut se lever aux aurores, pensant avoir le temps d’accomplir son travail, mais finit par remettre toujours à plus tard son objectif.

 

Les procrastinés sont particulièrement déterminés. Le hic, c’est qu’au moment opportun, ils se désistent.

COMMENT L’HYPNOSE PEUT VOUS AIDER À CESSER DE TERGIVERSER ?

Séance pour traiter la procrastination


L’hypnose est un outil qui utilise l’inconscient d’une personne pour lui permettre de créer de nouvelles habitudes et de changer son point de vue sur la vie. Si vous internalisez une nouvelle vision de vous-même, vous changez automatiquement votre comportement avec de nouvelles perspectives. Pour vaincre la procrastination, la première chose à faire est donc de modifier cette façon de penser. Il faut remplacer les pensées négatives par des suggestions positives. Pour que le procrastiné ait confiance en lui.

 

Et c’est là qu’intervient l’hypnose, pour rompre le cycle et changez vos comportements, rendre confiance en soi pour aller, une bonne fois pour toutes, au bout des choses.


Comme nous venons de l’expliquer dans cet article, la procrastination est un comportement très complexe avec de nombreux facteurs qui y contribuent. Il n’y a pas une méthode standard pour traiter la procrastination avec l’hypnose. Il existe bien des tailles de costumes génériques, mais un costume sur mesure n’a pas d’égale sur le résultat, n’est-ce pas ?

 

Pour votre praticien en hypnose, c’est pareil. Il sera important pour lui de connaitre vos motivations et surtout, vos craintes pour adapter son discours afin que vous y soyez particulièrement réceptif.


"L'ENVIE DE CHANGER"


L’hypnose n’est pas une baguette magique, bien que les résultats puissent sembler incroyables si vous avez le désir de changer. Comment savoir si vous avez le désir ? Une excellente façon de le savoir serait de lire cet article en entier ! Si vous avez simplement lu quelques lignes ici et là, alors peut-être n’avez-vous pas encore le désir profond de changer. Mais avec l’aide d’un professionnel de l’hypnose, vous pourrez découvrir que le désir de changer va vous motiver à créer de nouvelles habitudes.

 

Demandez-vous si cette habitude de la procrastination est vraiment un avantage dans votre vie. Comparez toutes les choses négatives et positives que cette situation vous a apportées. Une fois que vous l’avez fait, vous serez certainement prêt à contacter un professionnel de l’hypnose pour débuter votre changement, une fois pour toutes.

 

 

La durée du travail en hypnose pour en finir avec la procrastination variera d’un patient à l’autre, mais quelques séances suffiront pour venir à bout de ce trouble. Si vous avez des questions à ce sujet ou si vous souhaitez prendre rendez-vous, n’hésitez pas à discuter directement avec les praticiens que nous conseillons sur notre plateforme.

 

L’Hypnose thérapeutique est reconnue comme un moyen efficace de traiter divers problèmes, et de plus en plus de professionnels de la médecine recommandent cette technique.

Le déroulement d'une séance « Détendez-vous ! »

35 minutes à 1h30

Présentation

Vous apprenez à connaitre votre praticien, tout comme lui apprend à vous connaître. N’hésitez pas à lui faire part de vos appréhensions s’il y en a, il sera disposé à répondre à toutes vos questions. Le praticien considère ce que vous êtes en tant que personne dans son ensemble, et pas uniquement la problématique que vous amenez : vous êtes bien plus que votre problème et cette notion est importante pour que le changement soit durable et efficace.

Vos objectifs

Lors de cette deuxième partie, vous et votre praticien évoquerez les objectifs fixés. Il s’agit ici d’en savoir plus sur les raisons de cette séance, et les buts à atteindre pour que vous vous sentiez mieux.

Explication du travail à faire

Maintenant, le praticien à une idée de la manière dont le travail va s’effectuer. Il va vous expliquer le déroulement de la séance et vous guider. Sentez-vous libre d’exprimer ce que vous ressentez et ce dont vous avez besoin pour vous sentir au mieux pendant la séance.

La séance

« Dormez, je le veux ! » Cette formule légendaire est désormais réservée au music-hall… Pratiquée par un praticien, l’hypnose est déclenchée de manière très progressive. Vous êtes libre de parler et de répondre si vous en avez envie ou de répondre intérieurement aux questions et aux phrases qui sont dites. Tout ce que vous aurez besoin de savoir, c'est qu'a partir de maintenant le changement est en marche.

Le réveil

Même si l’état d’hypnose est loin d’être un état de sommeil, nous parlons de « réveil », une façon de revenir à la surface pour profiter des changements qui se sont effectués. Cette dernière étape est souvent l'occasion d’échanger avec son praticien sur la manière dont s'est déroulée la séance.

Présentation Vos objectifs Explication du travail à faire La séance Le réveil