Traiter une addiction aux drogues avec l'hypnose

IL EST TOUT À FAIT POSSIBLE DE TRAITER L’ADDICTION AUX DROGUES AVEC L’HYPNOSE.

L’addiction aux drogues peut par exemple concerner le cannabis, la cocaïne, l’héroïne, mais aussi la morphine ou les amphétamines, entre autres. Découvrons ensemble les différents types de drogues, mais aussi les mécanismes de l'addiction et surtout, les solutions pour y faire face.

 

Sur cette page :

 

L’ADDICTION AUX DROGUES

Être addict à l’une de ces drogues (ou à plusieurs comme c’est aussi parfois le cas-polyaddiction-), amène à une situation de servitude vis-à-vis du produit dont il est, malgré tous les efforts de l’individu, extrêmement difficile de se détacher. Tout ceci crée un sentiment d’angoisse et de désespoir que seule peut atténuer … la prise de l’une de ces drogues. C’est un cercle vicieux redoutable tant il est imprimé dans notre inconscient.

LES CAUSES D’UNE DÉPENDANCE AUX DROGUES

> Causes psychologiques de la toxicomanie

Bien que des causes biologiques de la toxicomanie soient avancées, beaucoup de gens croient encore que les facteurs psychologiques constituent l’essentiel de ce qui provoque la toxicomanie. Certaines des causes psychologiques de la toxicomanie semblent provenir d’un traumatisme, souvent lorsque le toxicomane est jeune. Abus sexuel ou violence physique, la négligence ou le chaos au sein du domicile familial peuvent tous mener à un stress psychologique, que les gens tentent de "s’auto médicaliser" (diminution de la douleur du stress grâce à l’usage de drogues). Cette automédication devient une cause de l’addiction.

> D’autres causes psychologiques de la toxicomanie :

  • Une maladie mentale comme la dépression
  • Incapacité de se créer des liens avec les autres, le manque d’amis
  • La mauvaise performance au travail ou à l’école
  • Le stress lié aux difficultés d’adaptation
  • Difficultés à se lâcher naturellement
  • Manque de confiance en soi (exacerbé par l’utilisation de stimulant comme la cocaïne)

> Causes environnementales de la toxicomanie

L’environnement d’une personne peut faire partie de ce qui provoque la toxicomanie. La toxicomanie est plus fréquente dans les environnements où la toxicomanie est perçue ou si elle est considérée comme admissible. Les enfants qui grandissent dans des foyers avec des toxicomanes deviennent souvent eux-mêmes des toxicomanes.


La plupart des addictions commencent à l’adolescence, et ceux qui ont grandi avec des parents qui ne leur portaient aucune attention, ou violents sont plus enclins à l’abus de drogues. Mais il est important de mettre en avant le principe de l’expérimentation. En effet, beaucoup de jeunes sont tentés d’expérimenter les effets de nouvelles drogues, parce qu’il est dans la nature de l’homme de pousser la curiosité jusqu’à l’expérimentation. Seulement voilà, certaines personnes entrent très rapidement dans un cercle vicieux ou ils veulent à tout prix retrouver cet état de plénitude ou de confiance en soi jamais égalé auparavant, que lorsqu’ils sont sous l’effet d’une ou de plusieurs drogues.

> D’autres facteurs environnementaux qui peuvent être les causes de la toxicomanie :

  • La participation à un sport où les drogues améliorant la performance sont monnaie courante
  • Un groupe d’amis faisant fréquemment usage de drogues
  • Les personnes de statut socioéconomique plus faible sont plus enclines à la toxicomanie

> Causes génétiques de la toxicomanie

La génétique peut avoir un rôle dans l’apparition de la toxicomanie. La science n’a pas encore été en mesure d’identifier tous les gènes impliqués. Toutefois, il est reconnu que certains gènes, comme ceux qui sont impliqués dans les récepteurs du cerveau de la nicotine, soit un facteur directement lié au déclenchement d’une toxicomanie.

L’HYPNOSE : UNE SOLUTION REDOUTABLE CONTRE LES DROGUES

Addiction et hypnose

 

Tout se joue ici, dans l’inconscient. Il n’est pas rare d’entendre « j’aimerais arrêter de me droguer, mais c’est trop dur je n’y arrive pas ». On peut donc conclure que, même si le conscient le souhaite vraiment, l’inconscient l’emporte à tous les coups. C’est donc à ce niveau-là qu’il va falloir effectuer un travail. Or, lorsqu’il s’agit d’inconscient, l’hypnose représente de très loin le moyen le plus rapide et efficace d’y accéder.

 

L’esprit humain a une remarquable capacité de contrôler le corps lorsque nous nous concentrons. L’hypnose ou l’hypnothérapie est un traitement qui fait appel à des techniques de relaxation pour induire des suggestions sur l’esprit inconscient.


Tout d’abord, l’hypnose pourra chercher l’origine de l’addiction. En effet, il arrive souvent que la dépendance soit la conséquence d’un évènement passé. L’hypnose, par un travail de régression, permet de retrouver ce souvenir et surtout, modifier de manière permanente la réaction négative qui lui a été associée. Ainsi, le schéma originel de l’addiction est rompu.

 

Ensuite, il serait intéressant d’apprendre (avec votre praticien) des techniques d’autohypnose pour vous apprendre à gérer et à contrôler d’éventuelles situations critiques au quotidien.

 

L’hypnose pour la toxicomanie travaille souvent de concert avec d’autres traitements pour éliminer la dépendance physique et soulager les symptômes de sevrage de sorte que les suggestions livrées à l’esprit soient des plus efficaces.

 

Le taux de réussite global de l’hypnothérapie dans la toxicomanie est tel qu’elle est très largement reconnue par la communauté médicale comme un traitement efficace. Aujourd’hui, l’hypnose à de plus en plus de succès dans ce domaine grâce à son approche directe en plantant des suggestions positives directement dans l’esprit. Quand il est utilisé avec d’autres types de traitements, il peut augmenter les chances d’une personne de surmonter sa toxicomanie et de mener une vie normale.

 

L’hypnothérapie peut également être utile lors de la phase qui suit l’arrêt du traitement. Elle va aider une personne à apprendre de nouvelles réponses comportementales face au vide laissé par la drogue.

 

La durée du travail en hypnose pour se débarrasser d’une addiction variera d’un patient à l’autre, mais quelques séances suffiront pour venir à bout de ce trouble. Si vous avez des questions à ce sujet ou si vous souhaitez prendre rendez-vous, n’hésitez pas à discuter directement avec les praticiens que nous conseillons sur notre plateforme.

 

L’Hypnose thérapeutique est reconnue comme un moyen efficace de traiter divers problèmes, et de plus en plus de professionnels de la médecine recommandent cette technique.

 

Le déroulement d'une séance « Détendez-vous ! »

35 minutes à 1h30

Présentation

Vous apprenez à connaitre votre praticien, tout comme lui apprend à vous connaître. N’hésitez pas à lui faire part de vos appréhensions s’il y en a, il sera disposé à répondre à toutes vos questions. Le praticien considère ce que vous êtes en tant que personne dans son ensemble, et pas uniquement la problématique que vous amenez : vous êtes bien plus que votre problème et cette notion est importante pour que le changement soit durable et efficace.

Vos objectifs

Lors de cette deuxième partie, vous et votre praticien évoquerez les objectifs fixés. Il s’agit ici d’en savoir plus sur les raisons de cette séance, et les buts à atteindre pour que vous vous sentiez mieux.

Explication du travail à faire

Maintenant, le praticien à une idée de la manière dont le travail va s’effectuer. Il va vous expliquer le déroulement de la séance et vous guider. Sentez-vous libre d’exprimer ce que vous ressentez et ce dont vous avez besoin pour vous sentir au mieux pendant la séance.

La séance

« Dormez, je le veux ! » Cette formule légendaire est désormais réservée au music-hall… Pratiquée par un praticien, l’hypnose est déclenchée de manière très progressive. Vous êtes libre de parler et de répondre si vous en avez envie ou de répondre intérieurement aux questions et aux phrases qui sont dites. Tout ce que vous aurez besoin de savoir, c'est qu'a partir de maintenant le changement est en marche.

Le réveil

Même si l’état d’hypnose est loin d’être un état de sommeil, nous parlons de « réveil », une façon de revenir à la surface pour profiter des changements qui se sont effectués. Cette dernière étape est souvent l'occasion d’échanger avec son praticien sur la manière dont s'est déroulée la séance.

Présentation Vos objectifs Explication du travail à faire La séance Le réveil