Vaincre la peur de conduire avec l'hypnose

IL EST TOUT A FAIT POSSIBLE DE TRAITER LA PEUR DE CONDUIRE (L’AMAXOPHOBIE) AVEC L’HYPNOSE.

L’origine du mot amaxo est grec (signifiant véhicule) et la phobie est grecque (ce qui signifie la peur). Chaque individu ne réagit pas de la même manière au volant d’une voiture. Quand pour certains la voiture semble être un prolongement naturel de leur corps, elle est pour d’autres l’objet d’une profonde angoisse une fois au volant. Tout dépend bien entendu de l’endroit où vous habitez et l’accessibilité des transports à proximité de votre domicile, mais la peur de conduire peut devenir véritablement handicapante.

 

Cette peur peut également être associée avec l’hodophobie, la peur de voyager. Hodophobia est dérivé du mot grec "hodos", ce qui signifie chemin et «phobos» signifie la peur.

 

Sur cette page :

 

LA PEUR DE CONDUIRE QU'EST-CE QUE C'EST ?

Amaxophobie, ochophobie, motorphobia ou hamaxophobie sont tous des mots pour désigner chez une personne une peur anormale et irrationnelle d’être dans un véhicule. Une personne souffrant d’amaxophobie aura une crainte terrible de l’accident ou de la mort en montant dans un véhicule. En outre, les victimes peuvent également être prises de peur par des espaces clos ou par le fait d’être prises au piège dans un véhicule. On fera en sorte d’éviter les balades en voiture et les emplois nécessitant un véhicule.

LES CAUSES

La peur de monter dans une voiture est liée à la perte de contrôle. Lorsque quelqu’un d’autre est au volant, nous nous abandonnons à leur contrôle. Certaines personnes ne peuvent pas accepter l’idée de placer leur sécurité personnelle dans les mains d’une autre personne, que ce soit un ami ou un membre de la famille.


Tout comme ceux qui craignent l’avion, parce que le pilote contrôle leur destin, la personne victime d’amaxophobie est terrorisée à l’idée de se retrouver à la mercie de quelqu’un d’autre.

 

L’erreur humaine à l’égard de la conduite est le déclencheur principal de ce trouble. De toute évidence, il y a beaucoup d’accidents de la circulation qui causent des blessures et parfois la mort. La personne qui craint la voiture va réfléchir aux pires scénarios qui pourraient se produire à chaque fois qu’elle sera dans l’habitacle ou sur le siège arrière.


Ils peuvent aussi être plus à l’aise quand ils sont au volant, car ce sont eux qui contrôlent. Toutefois, ils seront toujours conscients que d’autres personnes sur la route peuvent faire des erreurs.


Pourtant, il existe une certaine crainte ou de la prudence pour beaucoup de gens rationnels face à certaines situations, mais pour d’autres, la crainte d’écraser quelqu’un, de perdre le contrôle de la voiture, d’être critiqué ou d’être dans une situation dangereuse va provoquer une véritable crise de panique.

 

La dernière cause qui peut être évoquée, c’est une forme d’agoraphobie. Une manifestation de l’agoraphobie dans le cadre de la conduite est l’incapacité à parcourir de longues distances loin de sa maison. Sur la route, un agoraphobe peut sentir qu’il s’est mis lui-même met dans une situation terrible, ce qui aidera l’expression de sa phobie à faire surface.

LES SIGNES ET LES SYMPTÔMES

Les personnes ayant une peur de la conduite peuvent éprouver des tremblements, sueurs, accélération du pouls, la perte du sens de la réalité, et l’obsession de perdre le contrôle pendant la conduite, même dans des situations qui sont raisonnablement sures. Cette crainte de conduire donnera lieu à des excuses pour ne pas conduire, ou même refuser d’obtenir un permis de conduire pendant des années. La peur se manifeste derrière le volant, mais les symptômes peuvent débuter à la simple idée de conduire.

 

L’individu victime de la peur de conduire va donc tout naturellement mettre en place une multitude de stratagèmes afin de ne jamais être confronté à une situation où elle devrait avoir à conduire. Cela donne souvent lieu à une imagination sans limites quant aux excuses trouvées pour ne pas prendre le volant. C’est ce que l’on appelle la stratégie d’évitement.Seulement voilà, même s’il est vrai que cette stratégie semble convenir dans l’immédiat, elle n’est en rien une solution sur le long terme.

 

L’hypnose démontre d’incroyables résultats dans le traitement de cette peur, en très peu de séances.

L’HYPNOSE : UNE SOLUTION POUR NE PLUS AVOIR PEUR DE CONDUIRE

Peur de conduire et hypnose

 

Il est indispensable de contrôler le stress et l’agitation qui précède l’attaque de panique et l’hypnose va emmener l’esprit dans un état de relaxation profonde et complète en créant une atmosphère détendue. Les techniques du praticien auront pour effet de désensibiliser votre peur et d’apporter cette fois une réponse plus rationnelle et cohérence face à l’objet de votre peur. Vous comprendrez comme il est pratique de prendre sa voiture !

 

Le but, bien sûr, n’est pas d’anesthésier tout sentiment de peur au volant, ce qui est important, c’est de trouver le bon équilibre dans le traitement de la peur. C’est tout le travail de l’hypnose.

 

Enfin, le praticien pourra vous apprendre certaines techniques d’autohypnose afin de prévenir d’éventuelles situations angoissantes. Vous les emmènerez partout avec vous. Retenez toutefois une chose importante : « Plus vous tardez avant de soigner cette peur de conduire et plus il sera long et difficile de s’en débarrasser. »

 

La durée du travail en hypnose pour en finir avec sa peur de conduire variera d’un patient à l’autre, mais quelques séances suffiront pour venir à bout de ce trouble. Si vous avez des questions à ce sujet ou si vous souhaitez prendre rendez-vous, n’hésitez pas à discuter directement avec les praticiens que nous conseillons sur notre plateforme.

 

L’Hypnose thérapeutique est reconnue comme un moyen efficace de traiter divers problèmes, et de plus en plus de professionnels de la médecine recommandent cette technique.

Le déroulement d'une séance « Détendez-vous ! »

35 minutes à 1h30

Présentation

Vous apprenez à connaitre votre praticien, tout comme lui apprend à vous connaître. N’hésitez pas à lui faire part de vos appréhensions s’il y en a, il sera disposé à répondre à toutes vos questions. Le praticien considère ce que vous êtes en tant que personne dans son ensemble, et pas uniquement la problématique que vous amenez : vous êtes bien plus que votre problème et cette notion est importante pour que le changement soit durable et efficace.

Vos objectifs

Lors de cette deuxième partie, vous et votre praticien évoquerez les objectifs fixés. Il s’agit ici d’en savoir plus sur les raisons de cette séance, et les buts à atteindre pour que vous vous sentiez mieux.

Explication du travail à faire

Maintenant, le praticien à une idée de la manière dont le travail va s’effectuer. Il va vous expliquer le déroulement de la séance et vous guider. Sentez-vous libre d’exprimer ce que vous ressentez et ce dont vous avez besoin pour vous sentir au mieux pendant la séance.

La séance

« Dormez, je le veux ! » Cette formule légendaire est désormais réservée au music-hall… Pratiquée par un praticien, l’hypnose est déclenchée de manière très progressive. Vous êtes libre de parler et de répondre si vous en avez envie ou de répondre intérieurement aux questions et aux phrases qui sont dites. Tout ce que vous aurez besoin de savoir, c'est qu'a partir de maintenant le changement est en marche.

Le réveil

Même si l’état d’hypnose est loin d’être un état de sommeil, nous parlons de « réveil », une façon de revenir à la surface pour profiter des changements qui se sont effectués. Cette dernière étape est souvent l'occasion d’échanger avec son praticien sur la manière dont s'est déroulée la séance.

Présentation Vos objectifs Explication du travail à faire La séance Le réveil