Vaincre sa timidité avec l'hypnose

L’HYPNOSE EST UNE SOLUTION EFFICACE PERMETTANT DE DEVELOPPER SON AISANCE SOCIALE ET SURMONTER SA TIMIDITE.

La voix qui tremble, le rouge aux joues, une boule dans l’estomac… La timidité peut être un véritable handicap social qui peut être plus ou moins bien perçu par son entourage. Il est vraiment frustrant de voir les gens autour de vous s’amuser, parler et rire les uns avec les autres avec une certaine aisance. La timidité et l’anxiété sociale peuvent toucher tout le monde, et il peut rendre des moments de convivialité très difficiles.


La timidité est quelque chose que tout le monde expérimente à un moment ou un autre. Dans la plupart des cas, c’est un comportement normal et temporaire. Chez les enfants, elle se manifeste surtout vers l’âge de deux ans et fait partie du développement de l’être humain. Cependant, la timidité peut devenir un problème chez l’enfant lorsqu’il doit interférer avec d’autres personnes, notamment à l’école.

 

Tous nos traits de caractère sont inscrits dans nos gènes et trouvent leur explication dans notre évolution. Par exemple, la peur que nous pouvons parfois ressentir nous a permis jadis d’éviter quelques dangers, et le stress associé que nous procurent certaines situations, l’adrénaline pour fuir. Dans une logique de survie de l’espèce, ces comportements s’expliquent tout naturellement, mais il est extrêmement difficile d’expliquer l’héritage d’un comportement qui s’apparente à la timidité. Pourtant, la timidité est monnaie courante.

 

Sur cette page :

 

LA TIMIDITÉ CHEZ L’ENFANT

Timidité chez les enfants

 

Quelles que soient les causes de la timidité chez un enfant, c’est un comportement que les parents ne doivent pas ignorer, car elle peut avoir des conséquences douloureuses avec des effets très négatifs sur un certain nombre d’aspects dans sa vie. Ces effets peuvent suivre l’enfant jusqu’à l’âge adulte, car de nombreux adultes timides durant leur enfance souffrent plus tard d’un manque de confiance et d’estime de soi. En outre, de nombreux enfants timides sont si silencieux qu’ils ne reçoivent pas l’aide dont ils ont besoin de la part des enseignants à l’école, ce qui peut entrainer des résultats scolaires qui ne sont pas aussi bons qu’ils pourraient l’être.

POURQUOI LES ENFANTS DEVIENNENT-ILS TIMIDES ?

La timidité est une étape naturelle de la croissance, et la plupart des gens finissent par passer au travers, car ils murissent et deviennent plus confiants. C’est initiatique. Mais les fortes émotions vécues lorsque vous êtes jeunes peuvent avoir un effet de « conditionnement » qui peut vous faire répondre à des évènements sociaux par la peur au lieu du plaisir. Au fil du temps, cette réponse devient automatique et devient avec le temps comme une vérité inscrite en vous, en somme, un trait de caractère.

Voici quelques-unes des raisons pour lesquelles les enfants deviennent timides :

  • Difficultés face à des situations nouvelles.

Bien évidemment, les enfants ne possèdent pas la même expérience de la vie qu’un adulte. Pour cette raison et par définition, les enfants sont souvent exposés à des situations qui leur sont nouvelles. Certains d’entre eux ont du mal à y faire face et auront tendance à se retirer et à fuir.

  • L’hérédité

Certaines études ont démontré que la timidité se retrouvait souvent au sein d’une même famille. La cause n’a cependant pas été établie pour savoir si elle était génétique ou due à un mimétisme de l’enfant à l’égard de son entourage.

  • Un comportement parental inapproprié

La timidité résulte parfois d’un comportement des parents qui peut sembler incohérent aux yeux d’un enfant. Par exemple, le punir en réponse à un comportement bien spécifique un jour, et ne rien faire un autre jour pour comportement pourtant similaire. Ou encore de s’impliquer pleinement avec lui par moment, et de le délaisser à d’autres. Ces incohérences peuvent provoquer chez l’enfant un sentiment d’insécurité et conduire à la timidité.

  • Les menaces, les taquineries ou les critiques

Un enfant qui est souvent menacé, taquiné ou critiqué, soit par des membres de sa famille ou par d’autres personnes, adopte la plupart du temps un comportement d’évitement. Il va éviter les interactions et le contact avec le monde extérieur qu’il perçoit comme une menace.

  • Le manque d’engagement des parents

Certains parents peuvent parfois montrer un manque d’intérêt visible pour leurs enfants, et ce, pour plusieurs raisons. Par exemple, ils peuvent croire, à tort, qu’ils peuvent aider leurs enfants à devenir indépendants s’ils les laissent se débrouiller seuls pour tout. D’autres n’auront tout simplement pas le temps ou le désir d’être impliqués dans la vie de leurs enfants. Peu importe la raison, un manque d’intérêt envers son enfant peut l’amener à croire qu’il n’est pas digne de l’attention des autres, ce qui aura des répercussions sur ses propres relations sociales.

  • Un manque de socialisation

Les enfants peuvent devenir timides à cause d’un manque de contact avec les autres enfants. Ainsi, lorsqu’ils sont exposés à des situations où ils sont amenés à interagir, ces enfants, effrayés, préfèrent se retirer.

  • Une faible estime de soi ou une opinion négative de soi-même

Les enfants qui ont une image négative d’eux même, attendent des autres qu’ils aient la même opinion à leur égard. Cette croyance peut naturellement conduire à éviter le contact et à nourrir leur timidité.

  • Des parents surprotecteurs

Les enfants qui sont surprotégés par leurs parents n’ont pas assez souvent l’occasion d’être socialement indépendants. De ce fait, ces enfants manquent souvent de la confiance nécessaire pour prendre des décisions par eux-mêmes.

  • Modélisation d’un comportement appris

Parce que les enfants apprennent en observant leurs parents, les parents qui sont timides ont souvent des enfants qui le sont aussi. Les enfants de parents timides éprouvent parfois de grandes difficultés à se faire des amis et à bien se comporter socialement.

  • Tempérament timide

Certains enfants semblent timides presque dès la naissance. Parfois, ces bébés timides se développent en étant des enfants timides.

LES CONSÉQUENCES DE LA TIMIDITÉ CHEZ LES ENFANTS ET LES ADULTES

La timidité peut affecter la vie d’un individu de façons différentes, en voici quelques exemples :

  • Difficulté à se faire des amis et à préserver des liens. Les amitiés sont une partie très importante du développement d’un individu. Beaucoup de personnes timides ne possèdent pas les compétences sociales nécessaires pour se faire des amis. Ils ont peur des situations sociales, et préfèrent donc les éviter. Pour cette raison, les personnes timides sont souvent solitaires.

 

  • Difficulté à s’affirmer. Les personnes qui sont timides ont du mal à s’affirmer et à exprimer leur volonté. Par conséquent, ils sont souvent amenés par les autres à faire des choses qu’ils ne veulent pas faire.

 

  • L’image qu’ils projettent. Les autres individus auront tendance à interpréter la timidité d’une personne comme un manque d’intérêt de sa part envers les autres ou parfois même, comme un comportement condescendant. De ce fait, ils peuvent être mis à l’écart, ce qui aura pour effet d’alimenter encore un peu plus leur timidité.

 

  • Difficultés de communication. La communication se développe à mesure qu’on la pratique. Les personnes timides n’ayant pas de contact régulier et l’occasion de s’exprimer, n’acquièrent pas toujours les bons réflexes et peuvent parfois éprouver des difficultés à se faire comprendre. Ils apparaissent souvent comme des maladroits.

 

  • Difficulté à exprimer leurs émotions. Les personnes timides n’ont pas souvent l’occasion d’exprimer ce qu’ils pensent du fait qu’ils ne sont pas sociabilisés comme la plupart des gens. De ce fait, ils ont appris à garder pour eux leurs émotions, ce qui peut malheureusement devenir la cause d’une multitude de troubles.

 

  • Difficultés scolaires. Les enfants timides sont souvent réticents à demander de l’aide à leurs enseignants lorsqu’ils en ressentent pourtant le besoin. Pour cette raison, ils peuvent accuser d’un certain retard dans l’apprentissage.

 

La timidité ou l’anxiété sociale est beaucoup plus fréquente qu’on ne pourrait l’imaginer. Même les gens qui ont l’air très confiants peuvent se sentir terrifiés à l’intérieur. C’est juste qu’ils ont développé de bonnes capacités pour le dissimuler. On pourrait donc se poser la question de savoir si tous ces gens qui semblent heureux font semblant ? Est-ce une technique pour réussir à agir avec confiance ?


Eh bien, il est vrai qu’en agissant « comme si » vous vous sentiez en confiance et à l’aise avec les autres, peut vous aider à gérer les situations plus confortablement. C’est une technique très efficace. Si vous vous liez à une personne à l’aise et que vous mimez ce qu’il fait et la manière dont il agir, vous vous apercevrez que tout devient beaucoup plus facile. Mais ça ne fonctionne pas toujours …


Vous voyez, pour être vraiment à l’aise et confortable avec d’autres personnes, dans toutes sortes de situations, vous avez besoin de sentir que vous êtes sur un pied d’égalité avec tout le monde. Vous avez autant le droit d’être là, et de parler et d’être entendu et de vous amuser, comme tout le monde. Si avez le sentiment d’être un intrus, ou convaincu que personne ne peut vous aimez où s’intéresser à vous, c’est en effet le signe que quelque chose ne va pas.

L’HYPNOSE POUR SURMONTER LA TIMIDITÉ

Vaincre sa tilidité

 

Surmonter la timidité et l’anxiété sociale avec l’hypnose est d’une efficacité redoutable. Comme nous l’avons évoqué précédemment, la timidité prend souvent ses racines dans notre passé durant l’enfance, c’est la raison pour laquelle la première étape d’une thérapie sous hypnose consistera, au travers d’un travail de régression, à remonter aux origines mêmes de votre timidité et des angoisses qui vous tétanisent. L’hypnose permettra à votre esprit inconscient de lâcher les vieux schémas de socialisation, inutiles, et d’adopter des modèles nouveaux et bénéfiques qui rendront votre vie sociale immensément plus agréable et enrichissante. Très rapidement, vous vous sentirez plus détendue en société, vous aurez envie de partager avec les autres, vous commencerez à profiter de ces moments et vous serez même surpris de votre spontanéité.

 

Dans un second temps, il serait intéressant de demander à votre praticien de vous apprendre quelques techniques d’autohypnose à emporter partout avec vous. Ces techniques seront très utiles au quotidien et elles vous permettront de vous sentir beaucoup plus à l’aise lors de situations angoissantes.

 

La durée du travail en hypnose pour la timidité variera d’un patient à l’autre, mais quelques séances suffiront pour venir à bout de ce trouble. Si vous avez des questions à ce sujet ou si vous souhaitez prendre rendez-vous, n’hésitez pas à discuter directement avec les praticiens que nous conseillons sur notre plateforme.

 

L’avantage d’une thérapie avec l’hypnose, c’est qu’elle s’adapte à tout le monde, rien n’est imposé et chacun avance à son propre rythme. Vous n’aurez aucun effort à faire sinon celui de vous détendre et de vous laisser guider. Prenez un maximum d’informations sur votre thérapeute afin de vous sentir en confiance pour vous aider à franchir le pas, mais ne vous privez surtout pas d’une formidable occasion de changer.

 

Le déroulement d'une séance « Détendez-vous ! »

35 minutes à 1h30

Présentation

Vous apprenez à connaitre votre praticien, tout comme lui apprend à vous connaître. N’hésitez pas à lui faire part de vos appréhensions s’il y en a, il sera disposé à répondre à toutes vos questions. Le praticien considère ce que vous êtes en tant que personne dans son ensemble, et pas uniquement la problématique que vous amenez : vous êtes bien plus que votre problème et cette notion est importante pour que le changement soit durable et efficace.

Vos objectifs

Lors de cette deuxième partie, vous et votre praticien évoquerez les objectifs fixés. Il s’agit ici d’en savoir plus sur les raisons de cette séance, et les buts à atteindre pour que vous vous sentiez mieux.

Explication du travail à faire

Maintenant, le praticien à une idée de la manière dont le travail va s’effectuer. Il va vous expliquer le déroulement de la séance et vous guider. Sentez-vous libre d’exprimer ce que vous ressentez et ce dont vous avez besoin pour vous sentir au mieux pendant la séance.

La séance

« Dormez, je le veux ! » Cette formule légendaire est désormais réservée au music-hall… Pratiquée par un praticien, l’hypnose est déclenchée de manière très progressive. Vous êtes libre de parler et de répondre si vous en avez envie ou de répondre intérieurement aux questions et aux phrases qui sont dites. Tout ce que vous aurez besoin de savoir, c'est qu'a partir de maintenant le changement est en marche.

Le réveil

Même si l’état d’hypnose est loin d’être un état de sommeil, nous parlons de « réveil », une façon de revenir à la surface pour profiter des changements qui se sont effectués. Cette dernière étape est souvent l'occasion d’échanger avec son praticien sur la manière dont s'est déroulée la séance.

Présentation Vos objectifs Explication du travail à faire La séance Le réveil